Les marques de mode upcyclées

Les marques de mode upcyclées

- Catégories : Upcycling

L'upcycling est présent de plus en plus dans les marques de l’industrie textile, en commençant par les maisons de luxe jusqu’à la fast-fashion.

Le secteur du luxe intègre l’upcycling à ses collections pour confectionner des pièces uniques et respectueuses de l'environnement selon un savoir-faire. La fast-fashion y trouve plutôt en enjeux économique favorable qui permet aussi de gérer les stocks.

Voici une sélection de marques de mode qui ont alliés tendance et développement durable.

Les maisons de luxe

  • Jean-Paul Gaultier

Si la maison Jean-Paul Gaultier est réputée pour ses pièces de Haute Couture, elle propose aussi des articles de mode upcyclés. En Janvier 2020, lors de son show pour la collection printemps-été, Jean-Paul Gaultier a dévoilé sa toute première collection basée sur l’upcycling. Pour les 50 ans de la célèbre maison, le couturier a montré que luxe et éthique peuvent s’associer pour créer des pièces uniques.

  • Viktor & Rolf

Pour sa collection printemps-été 2020, la marque de luxe Vicktor & Rolf a misé sur l’upcycling. Pour concevoir cette ligne, la maison s’est servi des tissus les plus luxueux parmi ses anciennes pièces, en utilisant la technique du patchwork. Le leitmotiv de cette collection : faire plus avec moins, en mariant haute couture et conscience écologique.

Les marques de prêt-à-porter haut de gamme

Du côté des marques haut de gamme, les pratiques changent également. Grâce à l’upcycling, ces marques illustrent le parfait mélange entre éthique et mode.

  • Petite Série

Chez Petite Série la qualité est privilégiée. Les matières sont revalorisées pour créer des pièces haut de gamme. La marque utilise des fins de rouleaux de tissus issus de la Haute Couture Française ou Européenne pour créer des vêtements uniques et éco-responsables. Fidèle à son nom, la marque propose des créations en séries limitées et des pièces uniques fabriquées en France.

  • Gaëlle Constantini 

Chez Gaëlle Constantini ce sont des vêtements et accessoires mode issus de l’upcycling, qui composent ses collections. La marque basée à Paris mise sur l’éco-conception et l’économie circulaire. Les pièces sont fabriquées en France et cousues à la main à partir de textiles de seconde main. Engagée, la marque favorise l’emploi des personnes en difficultés grâce aux ateliers et chantiers d’insertion. Green jusqu’à la livraison, la marque livre à vélo, les commandes dans Paris intra-muros.

Si l’upcycling nécessite davantage d'étapes lors de la conception des vêtements, de jolies marques proposent des pièces à prix abordables.

Les marques accessibles

  • Reformation 

Avec Reformation, la fast-fashion fait un pas vers la mode durable. Depuis 2009, la californienne Yaelle Aflalo a lancé sa marque de textiles upcyclés. Son ambition : créer une grande enseigne fashion accessible et respectueuse de l’environnement. Les collections sont limitées, conçues et manufacturées à Los Angeles. Pour ses pièces, Reformation utilise en grande partie le Tencel, une matière biodégradable, dont les fibres sont extraites de la cellulose d’eucalyptus. La marque dispose d’un e-shop et livre en France.

  • Les Récupérables

Les Récupérables met le made in France à l’honneur. La marque de mode mise sur une stratégie durable et globale. Limiter l’impact environnemental à chaque étape, de la création à la livraison, telle est l’ambition éthique des Récupérables. Grâce à l’upcycling, les pièces sont créées à partir de linge de maison ou de fin de rouleaux de tissus issus de l’industrie du luxe.

  • Hopaal

La marque Hopaal originaire de Biarritz propose une mode engagée et respectueuse de l’environnement destinée aux femmes et aux hommes. Ses valeurs sont multiples : favoriser le circuit-court, recycler ou encore utiliser au maximum des matières biologiques. Autre engagement en faveur de l’écologie, la marque reverse 1% de son chiffre d’affaires à l’association 1% pour la planète.

Du côté de l’upcycling, Hopaal se fournit directement auprès de fabricants pour récupérer les chutes de tissus et confectionner ainsi des accessoires de mode. Dernièrement, Hopaal a lancé sa casquette fashion issue de l’upcycling.

Reformation, Les Récupérables et Hopaal prouvent que les pièces issues de l’upcycling peuvent être accessibles.

En conclusion

L’upcycling conquiert le monde de la mode pour s’ancrer dans les usages, du côté des marques et des consommateurs. Si le prix des pièces issues de l’upcycling peut s’avérer élevé, leur atout réside dans l’engagement écologique et le soin apporté durant leur conception.  D’ailleurs, l’industrie textile grand public s'oriente peu à peu vers des pratiques plus éthiques, comme en témoigne la multiplication des points de dépôts de vêtements usés dans les grandes enseignes et les collections en matières recyclées.

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)