Les origines et dates clés de l’upcycling dans la mode

Les origines et dates clés de l’upcycling dans la mode

- Catégories : Upcycling

Rappelons qu’avant de devenir une alternative éthique à cause la surproduction, l’upcycling est pratiqué depuis toujours dans les pays en voie de développement. D’un concept insolite, l’upcycling s’est développé jusqu’à devenir une tendance alliant éthique et qualité. Retour sur les dates marquantes de l’upcycling dans la mode.

Dans la mode, l’upcycling est passé de la tendance à l’impératif.

1989 : Martin Margiela, créateur belge organise un défilé hors normes dans un jardin d’enfants abandonné avec des vêtements entièrement recyclés. Il a fait défiler ses mannequins habillés de hauts fabriqués avec des sacs en plastique Franprix !  Il fera par la suite de la réutilisation de vêtements, la pièce centrale de sa maison.

1994 : Le mot upcycling est employé pour la première fois par l’allemand Reiner Pilz. Ancien ingénieur mécanique reconverti dans l’aménagement d’intérieur. Il utilise le terme upcycling lors d’une interview : “Nous parlons de la prochaine directive européenne sur les déchets et du recyclage. J’appelle cela le « downcycling ». On fracasse des briques, on fracasse tout. Ce dont nous avons besoin c’est l’ upcycling pour ajouter de la valeur à des produits usagés, pas leur en donner moins”. L’homme dénonce cette mauvaise habitude qui consiste à jeter avant même d’envisager la réutilisation des matières pour qu’elles gagnent en valeur. 

2002 : Le terme est popularisé grâce au livre “Cradle to Cradle : Remaking the way we make things “ de William McDonouch et Michael Braungart

Cet ouvrage marque un tournant dans l’histoire de l’upcycling puisqu’il s’agit du premier livre à aborder le sujet. Les deux auteurs y développent la nécessité des entreprises à réutiliser les matériaux non utilisés au lieu de les jeter. Le livre insiste sur la nécessité de transformer le système industriel pour adopter une logique durable.

2010 : Hermès ouvre les ateliers "petit h" au grand public, nés de la volonté de valoriser les matériaux non utilisés et non commercialisés de la maison. Les chutes de cuir, détails de maroquinerie ou pièces de cristal de la maison deviennent le point de départ d’un jeu créatif où artistes, designers et artisans ont carte blanche pour créer les objets ludiques de leur choix.

2014: Le styliste Ronald Van Der Kemp lance sa marque couture avec des produits chinés ou issus de la surproduction.

Né aux Pays-Bas, Ronald Van Der Kemp souhaite résister à la surproduction du milieu de la mode. Après avoir œuvré 25 ans dans l’industrie de la mode de luxe, le créateur s'aperçoit du désastre écologique engendré par ce milieu, au même titre que la fast fashion. 

Dans un premier temps, il renie le prêt-à-porter pour s’orienter vers la couture et créer sa propre marque durable. Plusieurs couturiers de renoms l’inspire tels qu’Yves Saint Laurent, Valentino Garavani ou encore Emanuel Ungaro. Pour créer ses pièces, Ronald Van Der Kemp se sert de matières variées qu’il récupère auprès d’entreprises. Chutes de tissus, déchets industriels, il se lie à des marques de secteurs différents pour confectionner ses créations couture. Sa collection se compose de pièces de caractère, à la fois raffinées et modernes.

Son optique s’inscrit dans la mode éthique et durable avec la fervente volonté de réduire les déchets.

2018 : La créatrice française Marine Serre dévoile à la fashion week une collection de luxe avec 30% de pièces upcyclées. Pour sa collection, plus de 1 500 écharpes en soie ont été utilisées. Elle s’est également servie d’anciens ballons de gymnastique rythmique pour créer des sacs. 

Ce défilé marque l’histoire de l’upcycling, notamment en France, où la créatrice prouve que l’industrie du luxe peut rimer avec engagement environnemental.

La Haute Couture version récup’

Janvier 2020 : « La mode doit changer », les marques de luxe s'engagent. Après Armani, c'est au tour de Jean-Paul Gaultier de dévoiler lors de son dernier défilé sa première collection Haute Couture upcycling. Une véritable lettre d’amour aussi créative que personnelle à l’annonce de son ultime défilé. D’autres créateurs et maisons de mode ont suivi ce phénomène, pour n’en citer que quelques-uns : Burberry, Gucci, Viktor & Rolf… et les grands groupes de luxe tels LVMH ou Kering, confrontés à l’accélération du temps sous l’effet de la digitalisation adoptent également une stratégie de développement durable. Par exemple “le groupe Kering s’est fixé un objectif de réduction de l’impact environnemental sur sa chaîne de valeur de 40 % à horizon 2025” 

Février 2020 : La loi relative à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire paraît au Journal Officiel. Fruit de longues discussions, elle est définitivement adoptée le 21 janvier par l’Assemblée Nationale, puis le 30 janvier par le Sénat. Cette loi s’inscrit dans une volonté du gouvernement de contrer la surproduction et le gaspillage. Plusieurs mesures phares sont prévues pour informer le consommateur : emploi de ressources renouvelable, utilisation de matières recyclées,...

Ainsi, ce texte encourage les comportements en faveur du développement durable et de l’écologie.

Upcycling et futur…

L’upcycling se présente comme un symbole de la mode green et éthique. L’industrie prend de plus en plus conscience des atouts de cette démarche. 

Pour cause, d’ici 2021, le Gouvernement prévoit d’interdire aux magasins de jeter ou détruire leurs invendus de produits textiles, électroménagers,... auprès des magasins. Ces derniers seront dans l’obligation de donner ou recycler leurs produits non utilisés.  L’origine : La volonté de l'association Emmaüs de récupérer ces invendus au profit des associations.

« Interdire la destruction des invendus textiles permettrait de faire économiser 250 000 tonnes par an de CO2, soit l’équivalent des émissions de 125 000 voitures par an », Ministère de la Transition écologique.

Bien que l’upcycling connaisse une ascension récente en Occident, devenant ainsi, l’avenir de la mode durable, cette démarche demeure plus ancienne dans certaines zones du monde. 

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)